Les nouvelles méthodes de rééducation

Les nouvelles méthodes de rééducation

Afin d’aider les patients en rééducation à retrouver plus rapidement une amélioration, de nombreuses techniques modernes ont été développées. La robotique en est pour beaucoup. Elle permet essentiellement d’intensifier la thérapie et d’aboutir à une meilleure récupération dans un court délai. Ces nouvelles méthodes rendent aussi les séances plus ludiques et motivantes. Découvrons-en quelques-unes.

Le neurofeedback, une technique de rééducation à opter après un AVC

Le neurofeedback est une technique qui utilise l’imagerie mentale de façon poussée. Il permet de discerner tous les endroits du cerveau et de cerner les zones affectées. En donnant la possibilité de savoir ce qui se passe dans le cerveau en temps réel, cette méthode offre la possibilité de stimuler ces zones pour favoriser leur récupération.

Le premier avantage de ce procédé est qu’il assure une meilleure récupération de la motricité des membres paralysés. Il permet d’améliorer l’attention, de favoriser la concentration et de stimuler la créativité. En aidant les ondes cérébrales, cette thérapie peut aider les individus à maîtriser et à gérer les différentes affections du cerveau.

Cette technique agit à la fois sur les troubles physiques que cognitifs, voire même émotionnels. En plus de ses effets positifs sur la rééducation, il permet en même de venir à bout des troubles physiologiques, de l’anxiété, des troubles de l’humeur, des troubles cognitifs, des handicaps et des états de stress post-traumatiques.

Le biofeedback ou la rétroaction biologique

Le biofeedback est ce qu’on entend également par la rétroaction biologique. Il s’agit d’une technique déployée en psychologie, en kinésithérapie et en médecine. Il déploie des équipements et techniques permettant de suivre en temps réel la puissance de ses mouvements. Parmi ses outils, on peut notamment parler du dynamomètre connecté Kforce Grip de Kinvent. Il offre la possibilité de mesurer la force de préhension.

Pour davantage de meilleurs résultats, optimisez la rééducation de vos patients à l’aide de nouveaux appareils de rééducation connectée disponibles sur Sport Orthèse. Vous y dénicherez des appareils pour biofeedback, mais également pour le massage, la cryothérapie et d’autres encore.

Pour rappel, le biofeedback fonctionne par le biais de divers sondes et capteurs que l’on vient placer sur les différentes parties du corps. Ce sont eux qui vont apporter les informations nécessaires grâce auxquelles le patient va adapter ses mouvements.

Les applications iPad pour mieux développer la motricité fine

Ces applications sont destinées aux patients souffrant de problèmes de tremblement, de contrôle et de dextérité. Elles permettent d’améliorer dans un délai relativement court la motricité fine. Il y en a plusieurs qu’il est possible d’envisager en fonction des cas :

  • Driflab Inc : utilisée dans l’enseignement spécialisé, cette application permet de construire des blocs pour les enfants,
  • ORSOME : il s’agit d’une application qui incite à toucher des bulles le plus rapidement possibles,
  • Wizard Interactive : ce jeu demande de chasser des canards pour permettre aux enfants de développer des réflexes et adopter plus de précision.
  • BinaryLabs : destiné à améliorer la coordination et le contrôle moteur au niveau des mains et des doigts.

Ces logiciels ne contribuent pas seulement à l’amélioration de la motricité fine, mais peuvent également être exploités pour une rééducation après un accident.

La combinaison Mollii, une stimulation électrique thérapeutique

La combinaison Mollii est un dispositif médical qui offre aux personnes souffrant de certains handicaps de retrouver leur mobilité. Présentée en France en 2015, elle dispose d’une unité de contrôle émettant des signaux électriques par le biais d’électrodes. Avec une utilisation d’environ une heure, le patient peut profiter de ses effets pour 48 heures.

Ces signaux électriques agissent en facilitant les mouvements volontaires par le biais d’un relâchement. Lorsqu’un individu est affecté par des accidents cérébraux, ses muscles peuvent effectivement être crispés. C’est ce qui vient limiter la motricité.

Cette combinaison a été élaborée par l’Institut Karolinska à Stockholm, en Suède. Parmi les bienfaits qu’elle peut apporter au quotidien, ses concepteurs ont écarté l’amélioration de la digestion, l’optimisation de la relaxation et la possibilité de rendre plus commode le passage du fauteuil roulant au lit du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.