Fracture du scaphoïde ? Comment faire pour se rétablir rapidement ?

La fracture du scaphoïde, voir les différents os de la main, survient lors d’une chute avec réception sr le poignet en extension. Elle est douloureuse et ce traumatisme peut engendrer une pseudarthrose si elle est mal diagnostiquée ainsi que mal soignée. Il existe cependant des moyens pour s’en remettre rapidement.

Diagnostic de la scaphoïde

Il faut savoir que le scaphoïde est un des moteurs du poignet et la fracture de celui-ci peut entraîner des conséquences au niveau de la mobilité de ce dernier. Il est particulièrement sensible lors d’un traumatisme donc il faut prendre des précautions quand cela survient. Il faut insister dans la recherche de fracture si des blessures ou traumas sur le poignet se présentent. Les signes à rechercher lors d’une chute avec réception sur le poignet ou d’un traumatisme :

  • Il faut vérifier s’il y a des douleurs au niveau du scaphoïde.
  • Il faut s’assurer qu’il n’y a pas de douleur dans le fond de la tabatière anatomique.
  • S’il existe des douleurs à la supination ou à la pronation du poignet contre résistance.
  • S’il n’y a pas la présence d’un œdème du poignet à la face dorsale.

Il est nécessaire d’effectuer une radiographie ou d’un scanner pour avoir un diagnostic plus précis et afin de prescrire les soins les plus adaptés.

Traitement de la fracture du scaphoïde

Il existe deux solutions de traitement :

  • Le traitement orthopédique qui ne nécessite pas d’intervention chirurgicale. Il consiste à immobiliser le poignet pendant un certain délai assez long. Cette méthode est utilisée lorsqu’il y a une mauvaise vascularisation du scaphoïde. Un plâtre, une résine ou une orthèse sera utilisé pour immobiliser le poignet.
  • Le traitement chirurgical donne lieu à l’utilisation d’u matériel d’ostéosynthèse. Deux types de synthèses sont disponibles :
  • Les broches de petit diamètre servent à stabiliser le foyer de fracture sans aucune compression de cette dernière.
  • La pose de vis à double pas de vis va comprimer le foyer de fracture et consolider cette dernière avec des chances plus élevées.

Les risques engendrés par un mauvais diagnostic

La fracture du scaphoïde n’est pas à prendre à la légère. Le risque principal c’est la pseudarthrose. Suite à mauvais diagnostic, cela peut causer dans une durée de 10 à 15 ans une arthrose du poignet qui sera particulièrement douloureux. De plus la pseudarthrose nécessite une intervention chirurgicale pour y mettre fin. Et la guérison est plus difficile que la simple fracture de scaphoïde qui a entraîné cette pseudarthrose. C’est pour cette raison que la vérification en amont par radiologie ou scanner est à respecter afin de détecter l’anomalie avant qu’il ne soit trop tard ?

Les interventions chirurgicales de la fracture du scaphoïde

En ce qui concerne les interventions chirurgicales au niveau du poignet, il est à rappeler que comme toute opération celle-ci est périlleuse surtout en matière de poignet. Tout ce qui a trait aux interventions sur l’os ou les articulations ne sont pas sans conséquence. C’est pour cette raison qu’il faut une attention particulière aux soins et aux suivis post opératoire. Des contrôles radiologiques doivent être effectués le plus souvent afin de garantir la guérison et non la rechute du traumatisme à cause d’un mauvais suivi. Le scaphoïde est une anatomie particulière du poignet et son traitement nécessite les soins adaptés afin d’éviter une arthrose à l’avenir à cause d’un mauvais traitement. Le choix du traitement doit être considéré  comme étant crucial afin d’aboutir au résultat attendu. Si la consolidation s’effectue dans les bonnes conditions, le patient pourra reprendre normalement ses activités, mais également éviter d’autres désagréments.

Rééducation Main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *